Qui est susceptible d’utiliser la stratégie d’association pour alléger son endettement ?

1414

La stratégie d’association est une option intéressante en cas de problèmes financiers en lien avec une accumulation de dettes. Il s’agit d’une technique visant à alléger des dettes financières en misant sur un regroupement d’emprunts. Pour mettre en œuvre une stratégie d’association, il faut demander un prêt de consolidation de dettes à la banque. De quoi s’agit-il ? Qui peut en bénéficier ?

Comprendre la stratégie d’association : consolidation de dettes

La consolidation de dettes est un prêt octroyé par une institution financière et qui permet de regrouper plusieurs emprunts. Le but d’une consolidation de dettes est de faciliter le remboursement des dettes en ne contractant qu’un seul prêt. Le prêt de consolidations de dettes peut servir à regrouper une partie ou la totalité des dettes. Il est généralement octroyé à un taux d’intérêt annuel compris entre 12 et 14%. Le taux est fixé par la banque après évaluation des risques. L’épuration de la dette doit se faire dans un délai de 5 ans.

A découvrir également : Formez-vous efficacement pour développer votre activité freelance

Le prêt de consolidation de dettes ou rachat de crédit prend en compte les crédits consommation, auto/moto, les prêts travaux et immobiliers. Les dettes personnelles ainsi que les impayés de loyer sont également inclus dans le prêt.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit ?

Les avantages d’un rachat de crédit sont nombreux. Cette démarche permet notamment de :

A lire également : Les solutions de financement de la formation adaptées aux particuliers et entreprises

Simplifier la gestion du budget mensuel

La gestion des finances peut vite devenir un casse-tête si on a trop de paramètres à considérer. Avec la consolidation des dettes, les risques d’oubli sont minimisés. Vous avez simplement à effectuer un paiement unique par mois. Par conséquent, les risques de fichage et d’interdit bancaire sont quasi-nuls.

Le rachat de crédit permet également de mieux gérer son épargne mensuelle. En effet, la gestion de dettes multiples plonge assez vite dans un cercle vicieux : La moitié (voire plus) des revenus sert à rembourser les dettes. Le reste est utilisé pour assumer les charges quotidiennes. En cas d’urgence, on prend un nouveau crédit et la dette augmente. Les économies y passent et ainsi de suite. Avec la consolidation des dettes, on peut mieux répartir ses revenus et réserver une partie pour l’épargne.

Réduire son taux d’endettement

Le taux d’endettement correspond au rapport des charges fixes et des revenus mensuels. Il permet de connaître la part des revenus consacrée au remboursement des crédits. Il renseigne sur l’état de santé financier. Plus le taux d’endettement est élevé, plus l’état financier d’un individu est déséquilibré et tend vers le surendettement. En règle générale, il est recommandé de ne pas excéder un taux d’endettement de 33%.

La consolidation des dettes permet de baisser son taux d’endettement et de s’éloigner du surendettement en réduisant sa mensualité de crédits.

Bénéficier d’un taux d’intérêt plus avantageux

Certains crédits (exemple : crédit à la consommation) ont des taux d’intérêt très élevés. La consolidation des dettes permet de fixer un taux d’intérêt unique pour toutes les dettes. Sur le long terme, vous pouvez réaliser des économies importantes.

La trésorerie complémentaire

Avec le rachat de crédits, il est possible de demander un prêt pour financer de nouveaux projets sans augmenter son taux d’endettement. Pour cela, il faut faire une demande de trésorerie complémentaire. Le montant emprunté est inclus dans la consolidation de dettes.

Qui peut demander une consolidation de dettes ?

L’obtention d’un prêt de consolidation de dettes dépend de plusieurs facteurs. Les institutions bancaires examinent le dossier du souscripteur sur la base de plusieurs critères avant de lui accorder un prêt. Pour avoir une chance d’obtenir un rachat de crédit, il faut :

  • Avoir un niveau d’endettement inférieur à 50%
  • Avoir un emploi stable: Pour multiplier ses chances d’obtenir un rachat de crédit, il faut de préférence être en CDI ou avoir une situation professionnelle stable.
  • Un lieu de résidence stable: Entendez par lieu de résidence stable, propriétaire de logement. La maison fait alors office de garantie hypothécaire en cas d’incapacité à régler les dettes. Cette disposition est également prise en considérant l’impact d’un fichage bancaire sur un propriétaire et sur un locataire.
  • Avoir un relevé de compte favorable: L’institution prêteuse tient également compte des habitudes financières du demandeur. Si vos sorties d’argent sont supérieures aux entrées, la banque est plus susceptible de refuser de vous accorder un prêt.
  • Avoir de bons taux d’intérêts: Vous avez de grandes chances de recevoir un avis favorable de la banque si la majeure partie de vos dettes à un taux d’intérêt de plus de 12%.
  • Eviter les regroupements importants: Si le montant des emprunts contractés est important, les risques de refus sont élevés.
  • Eviter la récidive : Si vous n’êtes pas à votre première demande, les chances d’essuyer un refus de la banque sont accrues.

Que faire en cas de refus ?

En cas de refus, vous pouvez refaire une demande. Demandez au préalable les motifs du refus. Vous pourrez alors savoir si vous pouvez formuler une nouvelle demande dans l’immédiat ou non. Si les raisons évoquées sont valides, essayez de vous mettre en règle. Si vous ne pouvez rien y faire, considérez les autres options disponibles (proposition de consommateur…).

Comment fonctionne la consolidation de dettes ?

La consolidation de dettes est une stratégie qui consiste à rassembler toutes les dettes en un seul prêt. Cela permet d’avoir un taux d’intérêt unique et souvent plus bas que la somme des intérêts des différentes dettes auparavant. Cette technique a pour avantage de faciliter la gestion de ses finances, car il n’y a plus qu’un seul créancier à rembourser.

Pour mettre en place cette stratégie, vous devez prendre contact avec votre institution financière ou une autre banque afin d’obtenir un prêt personnel ou hypothécaire suffisamment élevé pour couvrir l’ensemble de vos dettes. Une fois le montant du prêt obtenu, vous pouvez solder l’ensemble des crédits précédemment contractés.

Notez bien que bien que ce soit une solution pratique et efficace dans certains cas, pensez à bien étudier vos dettes ainsi que les conditions générales applicables au nouveau crédit. Par exemple, si le taux d’intérêt peut être attractif sur papier, cela ne signifie pas nécessairement qu’il sera réellement bénéfique selon votre profil et votre capacité à respecter les termes fixés dans le nouvel accord.

Sachez que si la consolidation peut aider dans certains cas, elle n’est pas toujours possible ni souhaitable pour tous les types de dettes (telles que celles relatives aux études, par exemple). Pensez à bien prendre en compte votre cas personnel ainsi que toute autre méthode mise en œuvre, et à vous faire conseiller par un expert en la matière afin de choisir l’option qui convient le mieux à votre situation personnelle.

Les différents types de rachat de crédit : lequel choisir ?

Le rachat de crédit est une solution pour les personnes qui souhaitent alléger leur endettement. Cette technique consiste à regrouper tous les prêts en un seul et unique crédit. Cela permet d’avoir des mensualités moins élevées, mais aussi un taux d’intérêt plus bas.

Il existe différents types de rachat de crédit, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Le premier type est le rachat de crédit immobilier, qui s’adresse aux propriétaires immobiliers. Cette formule permet d’inclure dans le nouveau contrat non seulement les prêts à la consommation, mais aussi le ou les prêts liés au logement tels que l’hypothèque ou le privilège du prêteur de deniers (PPD). Avec cette option, la durée du remboursement peut être allongée jusqu’à 25 ans selon votre situation financière.

Le second type est le rachat de crédits à la consommation, destiné aux emprunteurs n’ayant pas contracté un prêt immobilier auparavant. Ce dernier ne prend en compte que les créances liées aux achats courants comme l’équipement électroménager ou informatique ainsi que celles pour financer des travaux.

Vient ensuite le rachat de dettes professionnelles, accessible uniquement aux travailleurs indépendants confrontés à une accumulation importante d’emprunts professionnels (fiscaux, investissements…). Ce choix vous offre ainsi une visibilité accrue sur vos finances.

Sachez que chacun de ces types possède des spécificités, et vous devez bien les comprendre pour choisir celui qui convient le mieux à votre situation. D’autres variables telles que vos revenus mensuels ou la durée souhaitée peuvent aussi influencer votre choix. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel du secteur financier afin de comparer et déterminer l’option qui vous sera la plus avantageuse.

Les critères pour choisir la meilleure offre de rachat de crédit

Une fois que vous avez choisi le type de rachat de crédit qui convient le mieux à vos besoins, vous devez effectuer un rachat de crédit. Assurez-vous que le nouveau taux proposé soit inférieur au cumul des anciens prêts.

Les frais annexes :

Au-delà des intérêts, certains frais peuvent être liés aux offres disponibles sur le marché tels que les frais de dossier, l’assurance emprunteur, ainsi que tout autre frais éventuel pouvant impacter votre budget mensuel. Il faut donc tenir compte du coût total de cette opération dans vos calculs et faire attention aux clauses cachées.

L’allongement ou la réduction du délai :

Vous devez ajuster votre endettement selon votre situation financière et personnelle (durée restante des prêts antérieurs). Certains organismes ont une politique très stricte concernant ce point : ils ne prennent pas en charge un dossier s’il dépasse un certain âge ou une certaine durée. Assurez-vous ainsi qu’une telle rallonge ne va pas finalement vous coûter plus cher avec ces nouveaux paramètres.

Les modalités de remboursement :

Vous devez vérifier que les modalités proposées conviennent à votre budget mensuel. Le montant des mensualités doit être suffisamment bas pour ne pas mettre en danger votre budget quotidien. Le choix du remboursement anticipé peut avoir un impact sur vos finances. Il faut donc s’assurer qu’il n’y a pas de pénalité suite à ce type d’action.

L’expérience et la crédibilité :

Lorsque vous choisissez une entreprise spécialisée dans le rachat de crédit, assurez-vous qu’elle dispose d’une longue expérience et d’une notoriété solide. Les commentaires clients donnés par les utilisateurs précédents sont également importants car ils reflètent l’efficacité du service fourni par cette entité.

Vous devez faire preuve d’une grande prudence lorsqu’il s’agit du choix d’une offre de rachat de crédit. Sachez bien évaluer les offres disponibles sur le marché afin que vous puissiez choisir celle qui répondra le mieux à vos besoins personnels tout en diminuant votre endettement.

Les erreurs à éviter lors d’un rachat de crédit

Ne pas comparer les offres :

La première erreur à éviter est de ne pas effectuer de comparaison entre les différentes offres proposées par les organismes spécialisés dans le rachat de crédits. Effectivement, chaque offre a ses propres termes, avantages et inconvénients. C’est pourquoi vous devez prendre le temps nécessaire pour faire la comparaison afin d’opter pour celle qui convient le mieux à votre situation financière.

Négliger l’impact sur votre budget mensuel :

Il peut arriver que suite au regroupement des prêts en un seul, vous soyez tenté de souscrire à un nouveau prêt ou à une nouvelle carte bancaire. Cette décision peut avoir un impact considérable sur votre budget quotidien et peut impliquer une aggravation du surendettement. Vous devez donc évaluer avec précision vos besoins réels avant toute prise de décision.

Oublier certains frais supplémentaires :

Les coûts annexes liés aux différents services affichent souvent des variations selon l’organisme financier choisi. Les frais doivent être étudiés minutieusement lors du choix final afin que leur montant soit intégré dès le départ à votre projet budgétaire.

Cacher son historique financier :

Cela peut sembler anodin, mais omettre certains éléments tels qu’une dette antérieure pourrait impacter négativement l’issue de votre demande de rachat. Le but étant d’assainir sa situation financière, une telle attitude ne serait que préjudiciable.

Le choix du type et des modalités d’un rachat de crédit est donc une décision importante qui doit être prise en connaissance de cause. Vous devez bien comprendre l’opération avant toute adhésion à un programme donné. En évitant les erreurs courantes liées à cette opération, vous pourrez réduire efficacement votre endettement tout en préservant vos finances futures.