Qui peut devenir cadre ?

227

En tant que salarié, on souhaite forcément au demeurant devenir un cadre. Malgré ce que l’on peut penser, le concept de cadre est très flou et ses contours ne sont pas encore bien définis. Cela est dû au fait que cette notion n’est pas suffisamment explicite au regard du Code du travail. Aspirez-vous à devenir un cadre dans votre structure de travail actuelle ? Nous vous proposons d’en savoir davantage sur le profil qui pourrait devenir cadre.

Un cadre : qu’est-ce que c’est pour l’OIT ?

En réalité, le statut de cadre n’est juridiquement reconnu dans aucune loi française de façon précise.  Seule l’OIT (Organisation Internationale du Travail) en a fait mention. Selon elle, le cadre serait toute personne ayant fini son apprentissage professionnel supérieur et reconnu comme tel dans son domaine. Il peut être dans le domaine de la technologie, dans le domaine scientifique, financier administratif, etc.

Lire également : Où passer son BTS en Management Commercial Opérationnel ?

Pour l’OIT, le cadre est également un salarié exerçant des fonctions intellectuelles et de prise de décisions importantes. Il est responsable et possède de fortes capacités d’adaptation et de jugement. Il est possible de résumer la définition de l’OIT par les mots expertise et expérience.

Qu’est-ce qu’un cadre dans l’entreprise ?

En entreprise, un cadre est une personne promue ou directement qualifiée à un poste de responsabilité. Un salarié est définitivement un cadre uniquement s’il détient un contrat de travail de cadre. Il doit avoir fait de hautes études et est à un poste de responsabilités hiérarchique. En entreprise, un cadre est : généralement bien payé et est très indépendant dans l’exercice de ses tâches.

A lire en complément : Pourquoi le design est important ?

En entreprise, le cadre est donc un salarié très autonome qui possède un dynamisme dans son travail. Il participe aux grandes prises de décision dans son entreprise et est sous la coupole de son employeur. Aussi, il est hiérarchiquement posé et est amené à montrer ses compétences managériales avec l’équipe sous lui.

Comment devient-on un cadre ?

Il existe deux principales façons de devenir cadre. On peut le devenir par la qualification directe ou celle qui est indirecte.

La qualification directe

Si vous avez un bon niveau d’étude, vous pouvez prétendre directement au statut de cadre. Il y a aussi la formation continue qui peut vous permettre d’aspirer automatiquement à la fonction.

La qualification indirecte

La qualification indirecte suppose que vous avez déjà été : employé par l’entreprise à un poste plus bas. Dès lors, compte tenu de l’expérience acquise et du nombre d’années de travail au compteur, vous pourrez être : promu cadre. C’est donc une promotion de type interne.

Pourquoi devenir cadre ?

Les avantages du statut de cadre d’entreprise sont nombreux. Voici quelques-uns.

Concernant la rémunération

Le cadre est une personne avec une forte expertise dans son domaine et détenant énormément de responsabilités. Ainsi, son salaire est : plus élevé que celui d’un simple employé. En moyenne, la rémunération annuelle d’un cadre oscille entre 49 000 € et 56000 €.

En ce qui concerne la retraite complémentaire

Partant du fait qu’un cadre a un bon salaire il peut prétendre à la retraite spécifique octroyée au cadre. Par conséquent, un cadre dispose d’une pension de retraite très correcte. Cependant, les charges sociales sont : plus élevées, car elles sont en fonction du niveau du salaire.

Concernant son temps de travail

La majorité des cadres n’ont pas d’horaires de travail fixes, ce qui suppose qu’ils sont autonomes. Ils souscrivent au forfait jour et leur emploi du temps n’est pas : prédéfini. Toutefois, cela arrive que les journées d’un cadre soient longues. Il ne compte pas réellement ses heures de travail.

Le statut social du cadre

L’avantage d’être cadre est que l’on jouit d’une bonne situation statutaire. Cela est : dû aux années d’études, aux expériences de travail, aux responsabilités et à l’expertise dont il est pourvu. Cette situation lui est très favorable si à l’avenir, il souhaite être employé quelque part.

Pour la prévoyance sociale

Le régime de prévoyance du salarié cadré est meilleur que celui du travailleur non cadré. Par exemple, il possède une belle couverture en cas de décès et ses proches sont : plus protégés.

Tout le monde peut donc espérer devenir un jour cadre. Si tant est que l’on remplisse l’une ou l’autre de ces deux conditions. C’est-à-dire avoir le niveau de formation requise pour le devenir directement ou comptabiliser l’expérience nécessaire.