Quel métier après secrétaire médicale ?

276

En raison des nombreuses offres de secrétaire médicale dans les secteurs public et privé, il n’est pas difficile de trouver un emploi dans ce domaine. En plus de trouver un emploi, les titulaires de ce certificat peuvent créer leur propre entreprise. Le développement de carrière des employés, en particulier dans la fonction publique hospitalière, ne connaît pas de limites.

A lire en complément : Le BTS – MCO : Management Commercial Opérationnel

Opportunités après l’entraînement

Le secrétaire médical joue le rôle d’intermédiaire entre les patients et les médecins. Ses missions dépendent généralement de la structure dans laquelle elle travaille. Par exemple, au sein d’un service de radiologie, la vitesse de frappe joue un rôle important car de nombreux rapports doivent être capturés.

Lire également : Comment trouver l'école qui répond à vos besoins en matière de compétences ?

Les secrétaires médicaux travaillant dans un laboratoire doivent avoir une parfaite maîtrise du vocabulaire qui y est fréquemment utilisé. Au sein d’un hôpital, nous constatons la prédominance des tâches administratives, y compris la gestion des cas et la validation des admissions.

Avec un cabinet médical privé avec un seul médecin généraliste, le employé gère les rendez-vous et les dossiers des patients. Il est à noter qu’entre 2005 et 2015, le monde du secrétariat médical fait appel à 751 000 employés.

Les missions du secrétaire médical

Le spécialiste des soins aux patients et de l’assistance médicale est souvent un personnel polyvalent capable d’assumer plusieurs tâches liées au traitement et au diagnostic. Nous distinguons :

  • l’accueil des patients et de leurs proches. Il entre en contact avec les malades, physiquement ou par téléphone.
  • gestion du calendrier des rendez-vous d’examen, de traitement et de consultation. Pour ce faire, il travaille avec le médecin.
  • la constitution et le suivi des dossiers de chaque patient
  • le soutien des rapports de consultation et d’hospitalisation
  • archivage tout en respectant les procédures définies
  • préparation de dispositifs médicaux
  • la gestion des informations relatives au traitement
  • transmettre des informations aux médecins et
  • patients assistance médicale lors de certaines interventions

Pour réussir ses tâches, un secrétaire médical doit être une personne ayant un fort sens du contact et de l’écoute. Mais la discrétion est également requise dans son univers parce qu’il est soumis au secret médical.

Si elle travaille avec un ou plusieurs spécialistes, elle doit maîtriser d’autres termes beaucoup plus précis. Ils doivent également avoir une bonne connaissance de la fonction médicale ainsi que de la réglementation en matière de soins.

L’évolution de carrière du secrétaire médical

Le développement de carrière dans le secteur privé est assez limité, comparé à celui du service public hospitalier. Après le succès du concours, le nouveau secrétaire médical est recruté en tant qu’employé régulier de classe B avec 13 étapes. Il peut quitter cette classe, après quelques années d’expérience professionnelle, pour devenir secrétaire médical de classe supérieure, puis exceptionnel.

Il peut également participer à des compétitions organisées en interne afin d’obtenir un poste de direction (catégorie A). En effet, un secrétaire médico-social peut occuper d’autres postes de responsabilité supérieure, après quelques années d’activité. Il peut devenir :

  • secrétaire médicale principale
  • chef de bureau ou adjoint

L’évolution du salaire d’un secrétaire médical

Dans les centres médicaux privés, les changements de salaire s’accompagnent de l’expérience, des compétences et des tâches que l’employé assume. Si la rémunération est d’environ 1500 euros au début de leur carrière, elle peut dépasser 2 000 euros pour les secrétaires médicaux principaux. Il convient de noter, d’ailleurs, que le salarié est soumis au code du travail, tout comme dans d’autres professions.

Les changements salariaux dans la fonction publique hospitalière se déroulent généralement en trois étapes, notamment :

  • d’environ 1 300 euros à 2 000 euros pour la classe normale
  • de 1 500 euros à 2 100 euros pour la classe supérieure -de 1 700 euros à plus de 2 200 euros pour la classe exceptionnelle.

En débarquant un poste de direction, après avoir réussi certains concours, l’employé peut recevoir le double de son salaire initial.

Plus d’informations sur l’évolution des salaires dans le secteur médical sur ce site.

Lieux de travail après la formation de secrétaire médical

Les facultés de médecine donnent constamment naissance à de nouveaux médecins qui doivent être assistés par des assistants compétents afin de pouvoir traiter au mieux les patients. La profession de secrétaire médical est donc un domaine en plein essor où la recherche d’emploi est loin d’être difficile.

Les nouvelles personnes certifiées sont accueillies dans des centres médicaux et hospitaliers privés tels que :

  • médecins généralistes. Il se peut qu’une secrétaire travaille avec plusieurs médecins. Il doit donc faire preuve d’organisation, car il est responsable de plusieurs tâches allant de la prise de rendez-vous à la facturation des actes médicaux.
  • cabinets spécialisés, notamment : gynécologue, radiologue, psychologue, psychiatre, neurologue et autres. Dans ce cas, l’employé doit maîtriser des termes médicaux beaucoup plus spécifiques.
  • cliniques privées où ils effectuent les mêmes tâches que les travailleurs des cabinets médicaux. Dans les cliniques dotées d’un service de chirurgie, ils doivent encore effectuer d’autres tâches telles que la préparation des dossiers pour l’opération et la commande de matériel.
  • maisons de retraite.

Dans l’environnement public, ceux qui ont la chance de réussir le concours travaillent dans les secteurs suivants :

  • établissements hospitaliers publics
  • organisations œuvrant dans le domaine social, y compris la protection de l’enfance
  • les maisons de retraite publiques.

Les spécialités d’un secrétaire médical certifié

Un assistant médical qualifié est en mesure d’effectuer diverses tâches étroitement liées aux soins et au diagnostic des patients. Il a une bonne connaissance des termes qui ne sont utilisés que dans le monde médical. Comme de simples secrétaires, il maîtrise la bureautique et la communication et est capable de capturer rapidement des rapports.

En résumé, son principal les domaines d’expertise concernent :

  • contact avec les patients (physiquement ou par téléphone).
  • l’assistance des médecins, y compris la gestion des rendez-vous et la rédaction de lettres
  • effectuer des tâches administratives
  • gestion des dossiers médicaux de tous les patients
  • gestion du calendrier des examens