Comment s’appelle un coiffeur ?

26

A lire également : Comment faire un joli CV ?

Vous êtes à la recherche d’un apprentissage en coiffure ?

Le métier de coiffeur attire pour de nombreuses raisons, notamment la créativité et le contact humain, ou les possibilités réelles de construire un avenir en tant que chef d’entreprise.

A voir aussi : Comment réduire mon CV ?

Un très grand nombre de jeunes choisissent l’apprentissage pour atteindre cet objectif professionnel car il permet d’apprendre la théorie dans un centre de formation d’apprentis et d’appliquer les connaissances acquises en entreprise.

L’apprenti coiffeur s’équipe au cours de son cours d’une parfaite maîtrise du matériel de coiffure et d’un sens du conseil pour répondre aux désirs de ses clients et s’adapter à leur personnalité.

En apprenant, vous pouvez devenir un coiffeur artisanal, à la plus grande satisfaction de vos futurs clients.

Mais quelles sont les étapes à suivre pour y parvenir ? Les diplômes concernés ? Et quel salaire vous sera versé ?

Comment devenez-vous coiffeur ? Formations et diplômes

Pour devenir apprenti en coiffure, vous devez avoir entre 16 et 25 ans au début du contrat d’apprentissage. Un examen médical obligatoire doit reconnaître l’aptitude du candidat à la profession de coiffeur.

Les jeunes âgés d’au moins 15 ans peuvent souscrire un contrat d’apprentissage s’ils ont terminé la scolarité du collège (de la 6e à la fin de la 3e année = source Ministère de l’éducation).

Les jeunes de moins de 15 ans qui ont terminé leur scolarité au collège et qui présentent un projet d’apprentissage peuvent s’inscrire, en qualité académique, dans un CFA pour commencer leur formation, s’ils atteignent l’âge de 15 ans avant la fin de l’année civile (source Ministère de l’Éducation).

Voici les différents cours pour accéder au métier de coiffeur :

CAPE Coiffure alternée en 2 ans

Après le 3e, il ne faut que deux ans pour réussir un CAP (certificat de aptitude professionnelle) de la coiffure en alternance. Vous suivrez 400 heures de formation théorique par an (au moins 800 heures pour un CAP en deux ans).

Coiffure de mention complémentaire

La casquette peut être complétée par une coiffure MC (mention supplémentaire). Il s’agit d’une formation de niveau V (CAP-BP) reconnue par l’État. Cette mention complémentaire complète les connaissances acquises lors d’un PAC et améliore l’employabilité de l’apprenti sur les compétences suivantes : coiffure, coupe, couleur. Sa durée est d’un an et comprend 400 heures de formation théorique, le reste du temps étant passé en entreprise.

Brevet de coiffure professionnelle

Complété en 2 ans, (800 heures de formation, le reste dans l’entreprise), il faut devenir artisan coiffeur et ouvrir son salon de coiffure.

La poubelle de coiffure professionnelle Alternating

Il se prépare dans 3 ans. La spécialité qui peut être étudié pendant le baccalauréat professionnel est « Wigger Posticheur ». Le nombre d’heures de formation théorique est de 1 850 heures, le reste étant mis en pratique dans les entreprises.

Bac plus 2, le certificat de maîtrise

Master de niveau III, il vous permet d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour maîtriser le métier de coiffeur et les compétences d’un chef d’entreprise. Il prépare également un contrat d’apprentissage en y consacrant 450 heures de formation théorique, le reste du temps étant passé en entreprise.

Tous ces diplômes sont reconnus par l’éducation nationale.

La voie royale vers la formation : l’apprentissage de la coiffure

Pour se former aux métiers de la coiffure, rien ne vaut l’alternance. L’apprentissage permet d’alterner les cours théoriques et la pratique en entreprise, de maîtriser parfaitement un métier.

Les cours théoriques du métier de coiffeur enseignés dans un CFA (centre de formation des apprentis) sont les suivants : physique et chimie, biologie, mathématiques, technologies et méthodes, comptabilité et gestion, arts appliqués, droit social, etc. Toutes ses matières ayant un lien direct avec la profession de coiffeur.

Deuxièmement, la mise en œuvre des connaissances théoriques se fait dans un salon de coiffure avec des professionnels, sous la responsabilité d’un superviseur de stage.

Le rythme du CFA, salon de coiffure est variable en fonction de l’école. Il est possible d’alterner deux semaines dans une entreprise et deux semaines dans un centre de formation ou d’alterner des semaines et même des heures dans la même journée sous votre apparence.

À la recherche d’un apprentissage en coiffure

La recherche d’un apprentissage en coiffure et le fondement essentiel de toute votre démarche. En effet, trouver une entreprise d’accueil est la condition sine qua non pour devenir apprenti. Sans entreprise et sans le formel engagement d’un directeur de stage, le CFA ne peut pas valider une inscription.

Cette phase de construction de votre projet professionnel est la plus difficile, mais aussi la plus formative pour l’avenir. Il prépare les jeunes à affronter les aléas et les succès du marché du travail, où les meilleurs sont choisis par l’entreprise.

Il est donc préférable de trouver une entreprise le plus rapidement possible, en commençant par choisir parmi les salons de coiffure qui vous plaisent, et qui pourraient éventuellement accueillir un apprenti.

Pour être efficace, il est essentiel de préparer un dossier professionnel parfait contenant : un CV, des photos de réalisations personnelles, une lettre de motivation dynamique et sans aucune faute d’orthographe.

L’attitude et l’apparence professionnelle soignée lors de la prise de contact sont essentielles pour tous les métiers, mais surtout pour celui du coiffeur. Redémarrez par téléphone si vous avez accepté de le faire à une date précise. Bien sûr, soyez présentable à votre entretien, et préparez-le dans avance (vous pouvez utiliser notre guide). Le CAD (Decision Support Center) de la Chambre des métiers et métiers de votre département est très utile pour répertorier les entreprises bénévoles qui forment des apprentis coiffeurs.

Le contrat d’apprentissage, un contrat à durée déterminée de plusieurs années et un salaire en fonction de l’âge.

Dans un contrat d’apprentissage en coiffure, l’apprenti est un employé à part entière. Son contrat de travail (obligatoire) lui permet de percevoir un salaire et les avantages liés à sa convention collective (texte régissant la relation entre le chef de l’entreprise et ses employés).

Le salaire de l’apprenti coiffeur est alors égal à un pourcentage du salaire minimum. Les alternatives bénéficient également de congés payés (deux jours et demi par mois de travail) ainsi que d’un congé spécial pour revoir leur examen du mois précédant les tests. Les congés spéciaux et fractionnés devraient être ajoutés si les périodes de congé le permettent.

Toutefois, cette Un employé un peu particulier conserve le statut d’étudiant et donc les avantages qui s’y rattachent : carte d’étudiant des métiers, réductions dans les cinémas ou les transports en commun, musées, etc. Les apprentis ont accès aux restaurants et aux résidences universitaires et à tous les services offerts sur les campus.

Salaire de l’apprenti coiffeur

Le jeune apprenti coiffeur reçoit un salaire correspondant à un pourcentage du salaire minimum, qui varie en fonction de son âge :

  • Au cours de la première année de formation, il commence à 25 % pour les étudiants âgés de 16 à 17 ans, augmente à 41 % du SMIC pour les 18 à 20 ans et se termine à 53 % pour ceux de plus de 21 ans.
  • Au cours de la deuxième année, pour des groupes d’âge similaires, le pourcentage est de 37 %, 49 % et 61 % du SMIC.
  • Au cours de la troisième année, pour ces mêmes groupes d’âge : 53 %, 65 %, 78 % du SMIC.

Maintenant, vous savez tout ! Vous avez toutes les clés en main pour vous lancer dans le monde de la coiffure par l’apprentissage. Pour maximiser vos chances de succès, n’hésitez pas à consulter nos autres guides !

Vous voulez un autre guide ? Découvrez le guide de l’apprenti pâtissier !